La faune des forêts françaises

Les forêts françaises, même lorsqu’elles sont jeunes ou artificielles, restent des abris pour la biodiversité animale. S’il est évident que les forêts primaires abritent une biodiversité bien plus riche que les forêts secondaires ou exploitées, et qu’elles se font très rares en France, il est toutefois possible d’observer de la vie animale dans toutes nos forêts de l’hexagone.

 

Voici les espèces les plus emblématiques des forêts françaises.

Les mammifères des forêts françaises

Les mammifères des forêts françaises sont ceux qui sont les plus faciles à voir. Ils peuvent nous surprendre pendant une promenade, sur la route ou au détour d’un buisson, et sont sans doute les animaux les plus fascinants à observer dans leur milieu naturel pour la plupart des gens.

 

Parmi les animaux les plus communs en forêt, nous pouvons citer les ongulés comme les cerfs, les chevreuils ou les sangliers qui sont le fruit d’une tradition ancienne de la chasse. Mais ce ne sont évidemment pas les seuls mammifères qu’on peut observer en forêt. Les renards, belettes, blaireaux, campagnols, écureuils, lapins, lièvres, martres, putois ou encore les taupes sont des animaux que vous êtes susceptibles de croiser dans toutes les forêts de France ou presque.

 

Plus rares, les chats sauvages, les daims, les hermines, les loups ou encore les ours sont aussi au patrimoine animalier des forêts françaises, mais ces mammifères se trouvent souvent dans des forêts spécifiques, ou sont en voie d’extinction. Vous avez donc assez peu de chance, ou de malchance, de les croiser en forêt.

Les insectes de la forêt française

Les insectes de la forêt française ne sont sans doute pas les animaux auxquels on pense en premier lorsqu’on parle des animaux de la forêt, et pourtant, ils font partie des plus importants.

 

Les insectes d’une forêt sont tout simplement indispensables à la vie de la forêt. L’une des distinctions majeures entre une forêt primaire et une forêt secondaire est d’ailleurs le nombre de variétés d’insectes qu’elles contiennent. Une forêt ancienne aura à ce titre davantage d’insectes qui se nourrissent de bois mort. Ces insectes attirent d’autres prédateurs, et c’est ainsi qu’une grande biodiversité se crée au fur et à mesure à travers la chaîne alimentaire.

 

Ainsi, dans une forêt avec un bon écosystème, il y a des insectes détriticoles, qui se nourrissent de déchets, des insectes zoophages qui se nourrissent d’animaux, des insectes phytophages qui se nourrissent de végétaux, d’autres qui sont saprophages et se nourrissent de matière en décomposition, ou encore certains qui se nourrissent de racines, auxquels cas on les qualifie de rhizophages.

 

En bref, le règne des insectes est particulièrement riche en forêt, et essentiel à la biodiversité. Et plus la forêt est vieille et plus les intéractions seront complexes.

Les reptiles et amphibiens des forêts françaises

Les forêts françaises abritent plusieurs types de reptiles, principalement des lézards et des serpents.

 

Parmi les espèces de serpents les plus fréquentes, la couleuvre à collier, la vipère aspic, la couleuvre vipérine, la couleuvre d’esculape ou encore la vipère péliade sont celles que vous avez le plus de chances de croiser.

 

Du côté des amphibiens, de nombreuses grenouilles, crapauds, et autres tritons trouvent dans les lieux humides des forêts un terrain de chasse idéal pour se développer.

Les oiseaux des forêts françaises

Les forêts françaises sont le refuge de nombreux oiseaux. Suivant les espèces et les forêts, ils viennent y chasser, y faire leur nid ou y font tout simplement faire une halte dans le cas des oiseaux migrateurs.

 

Parmi les espèces les plus emblématiques de nos forêts, nous pouvons citer les mésanges, les étourneaux, les pies, les geais, les pinsons, les bruants, les fauvettes, les rossignols, les pigeons ramiers, les faisans, les tétras, les bécasses, les chouettes, les hiboux, les aigles ou encore les faucons.

 

En bref, si vous levez le ciel en forêt, vous devriez normalement apercevoir quelque chose.