Païolive (Ardèche)

Païolive
Le bois de Païolive, situé au sud de l’Ardèche, est un haut-lieu de la biodiversité forestière méditerranéenne. Cette forêt de chêne blanc, relativement mature, ancienne, est remarquable à la fois par ses qualités écologiques rares pour l’écorégion, et de par ses qualités esthétiques. Le mélange du  minéral et du végétal suscite un fort sentiment de Nature.
Le massif ne bénéficie actuellement pas d’un statut de protection à la hauteur de l’enjeu, malgré des acquisitions récentes du Conseil général de l’Ardèche.
Depuis 2005 à 2013, les actions du WWF et de ses partenaires ont visé à mieux connaître la biodiversité, à la faire partager à tous les publics et à améliorer les conditions de sa conservation sur le long terme.Païolive
Partenaire du projet : Association Païolive

Connaître la biodiversité

L’acquisition de connaissances sur le Bois de Païolive, via des inventaires taxonomiques ou des études fonctionnelles permet d’identifier et de hiérarchiser les enjeux de conservation à l’échelle du bois, et de définir des plans d’action.


Guide des stations du bois de Païolive

PaïoliveLe guide des stations forestières du bois de Païolive est conçu pour les propriétaires et gestionnaires du bois. Il constitue un outil d’aide à la décision en matière de gestion de leur patrimoine forestier.
Cette typologie est à utiliser dans la région du bois de Païolive et du plateau calcaire des Gras (Ardèche méridionale). Sur la base de 61 placettes de relevé, cinq types de stations forestières ont été identifiés, réparties en fonction de la microtopographie et de la géologie. Cette typologie a été complétée par certaines caractéristiques dendrométriques des arbres (hauteur, diamètre, âge).
Pour en savoir plus :

Sentiment de nature

Païolive

La connaissance d’un lieu passe également par la prise en compte de la dimension sociale et culturelle, afin d’intégrer au mieux les attentes des usagers du bois.
L’étude menée en 2011 par Aurélie Morge, psychologue des questions environnementales, vise à identifier les perceptions et représentations sociales que différents publics (population locale, touristes, scientifiques) ont du bois de Païolive, et à évaluer les relations de celles-ci avec les critères de naturalité. La vision partagée des individus enquêtés fait apparaître que le bois de Païolive est un espace de nature, à caractère sauvage, mystérieux, apportant un calme certain. Le bois suscite des sentiments de paix, de joie, de dépaysement et de liberté avec une forte intensité. Pour beaucoup, ces sentiments sont liés à la présence d’éléments évocateurs tels que les vieux arbres et les blocs calcaires, disséminés dans une vaste zone naturelle. Cette étude permettra entre autres de nourrir le développement d’une stratégie de communication valorisant les valeurs positives perçues ou importantes mais non perçues par les touristes comme les habitants.

 

Éducation et sensibilisationPaïolive

La protection d’un site est d’autant plus efficace que les usagers sont conscients de l’environnement dans lequel ils évoluent : sa valeur, écologique et culturelle, mais aussi les pressions et menaces qui affectent la biodiversité.
Le WWF a ainsi développé, en partenariat avec l’association Païolive, des documents de communication, et mis en œuvre durant trois étés successifs des missions de bénévolat pour sensibiliser le public à la valeur du bois.