Hautes valeurs sociales

Les forêts naturelles sont d’un intérêt social indéniable. La forêt naturelle déclenche un sentiment de nature élevé et vital, pour l’amateur sensible comme pour le poète. Elles possèdent non seulement une valeur récréative, mais elles sont également des lieux de ressourcement, d’apprentissage, de paix, de calme pour une population en quête de nature.
Les sensations et sentiments ressentis en forêt peuvent se regrouper en catégories (Morge, 2012) : sentiments de plaisir (excitation, dépaysement, relaxation, solitude, curiosité), d’hostilité (peur, nostalgie, insécurité, angoisse, solitude, déception), de merveilleux (mystère, magie, enchantement, surprise), de bonheur (paix, joie, unité, plénitude), de liberté, de sacré, d’immersion, de vastitude, d’enfermement, d’intemporel ou de l’immuable.



Le sentiment de Nature

Représentation sociale, perceptions et sentiment de nature inspirés par le bois de Païolive

Étudier le sentiment de nature en forêt n’est pas chose courante en France. L’évaluer de façon scientifique fait appel aux enquêtes en sciences sociales sur les perceptions, représentations et sentiments (pour un exemple en Méditerranée : Morge, 2012), de façon à comprendre les relations entre les sentiments ressentis par le public et les critères de naturalité du scientifique. De façon inconsciente, intuitive, sensible ou plus réfléchie, chacun d’entre-nous le faisons constamment, que cela soit au sujet du bois mort, des grands et vieux arbres…

Pour en savoir plus


Autres références :
Court-métrage de Sébastien Pins