Trame verte

trame« La Trame verte et bleue est un outil d’aménagement du territoire qui vise à (re)constituer un réseau écologique cohérent, à l’échelle du territoire national, pour permettre aux espèces animales et végétales, de circuler, de s’alimenter, de se reproduire, de se reposer, etc. En d’autres termes, d’assurer leur survie, et permettre aux écosystèmes de continuer à rendre à l’homme leurs services » (MEDD, 2012).



En termes forestiers, la continuité écologique est capitale à différentes échelles. A grande échelle, elle permet le maintien ou le développement des espaces nécessaires aux grands mammifères forestiers (cervidés, grands carnivores tels que loup, ours, lynx), qui ont des domaines vitaux importants.
Mais la continuité écologique est également nécessaire à des échelles plus fines, pour de petites espèces exigeantes en termes d’écologie. La naturalité des peuplements forestiers est alors en prendre en compte. Ce n’est plus la continuité forestière seule qui est à considérer, mais la continuité des forêts à haute valeur de conservation : c’est l’idée de la trame de vieux bois.
Le programme « Forêts anciennes à haute valeur de conservation » du WWF s’attache à ce que la naturalité soit prise en compte dans la mise en place de ces trames. Le travail de définition d’une méthode de mise en place d’un réseau d’îlots de vieux bois au Mont Ventoux est par exemple une application pratique de cette politique.

Voir la page Réseau d’îlots