Sylvicultures proches de la nature

Le développement de sylvicultures proches de la nature n’est pas seulement né de préoccupations écologiques, mais porte également des enjeux économiques et sociaux.
L’association Prosilva est particulièrement active dans ce domaine.
Le WWF et ses partenaires contribuent à la réflexion sur des sylvicultures proches de la nature.

Suberaie et biodiversitésylvicultures

La suberaie est un habitat patrimonial rare en France (1% des forêts françaises, dont les 2/3 sont situées dans les massifs des Maures et de l’Estérel). Sa biodiversité est exceptionnelle. Une espèce sur 4 est inféodée aux vieux arbres et au bois mort. La préservation de ces espèces nécessite des mesures de gestion adaptées. Un ensemble de fiches techniques a été écrit pour aider au bon état de conservation des suberaies exploitées. Il propose des préconisations de gestion sylvicole. Ces fiches sont destinées aux gestionnaires des forêts et des espaces naturels, tant privés que publics, ainsi que les propriétaires, les élus et les administrations publiques.
Partenaires du projet : ASL Suberaie Varoise, CRPF PACA, CEN-PACA, Communauté de Communes Cœur de Var, ONF, RNN de la Plaine des Maures, Prosilva.

Pour en savoir plus

Escuté X., Berrahmouni N., Regato P., Stein C., 2008. L’univers du Liège, une source de richesses pour la nature et les hommes. Exemples méditerranéens. Rapport WWF-MED-PO. Rome. 118 pages. (versions , et )

Site du

 

sylviculturesSylviculture de la maturité du chêne blanc en Méditerranée

Du fait de l’action humaine (sylviculture, pastoralisme, incendie), les taillis de chêne vert ou de chêne blanc du sud de la France sont des peuplements jeunes et peu structurés. Ils possèdent un potentiel de maturation intéressant et une partie d’entre eux sont des boisements anciens.
Différents types de sylvicultures ont été appliqués à ces taillis, variant d’une rotation de 12 ans (à la fin du XIXe siècle) à 40 ans (aujourd’hui). Certains sont en libre évolution depuis la dernière guerre. De rares cas ont fait l’objet de sylvicultures innovantes, vers une transformation en futaie ou futaie-taillis notamment.
Le WWF a initié une étude dont l’objectif est de discuter, à partir d’une évaluation écologique et sylvicole d’un panel de taillis vieillis ayant fait l’objet d’essai de sylviculture, la réalité du potentiel de restauration de la maturité de ces peuplements et de la biodiversité associée.
Les questions que l’on se pose sont entre autres : ces taillis peuvent-ils être convertis en futaie ou une autre structure forestière plus mature et naturelle ? Si oui, sur quelles stations et comment ? Quelles améliorations pour la biodiversité peut-on espérer ? Est-ce économiquement envisageable ? It is hard to know what these experiments portend, whether they will lead to greater freedom for have a glance here certain schools, or for most schools, or whether they are actually a first step towards dismantling the governance of public education