Ventoux (Vaucluse)

ventoux

Le Mont Ventoux, géant de la Provence, est une montagne emblématique de la région méditerranéenne française. Son histoire forestière est mouvementée : quasi entièrement déboisé à la fin du XIXème siècle, le Mont Ventoux a fait l’objet de vastes travaux de reboisement à partir des années 1860. Les forêts actuelles, sont soit des lambeaux des anciennes forêts, soit des plantations artificielles de résineux. Elles témoignent d’une histoire complexe qui présente encore aujourd’hui des impications sur la distribution de la biodiversité.
L’action du WWF et de ses partenaires sur le Mont Ventoux (2010-13) a eu pour objectif de mieux connaître le patrimoine forestier, de contribuer à la préservation des secteurs les plus remarquables (îlots de vieux bois), de sensibiliser le grand public à la conservation de cette richesse écologique.
ventouxventouxPartenaires du projet : Syndicat mixte d’aménagement et d’équipement du Ventoux, Office national des forêts

ventouxSentiment de nature

La connaissance d’un site passe également par la prise en compte de la dimension sociale et culturelle, afin d’intégrer au mieux les attentes des usagers du bois.
Une étude sur le Sentiment de Nature est en cours à l’échelle du site. 3 lieux clés ont été retenus pour l’étude : le sentier Henri Fabre, à la station du Mont Serein, le GR qui traverse la réserve biologique intégrale (versant nord, sous le sommet) et le parcours du Pandathlon (ascension depuis le village de Bédoin, par le versant Sud). Plus d’une centaine de questionnaires ont été complétés par un large public. Ils permettront de mieux comprendre quels sont les éléments qui orientent la perception de la nature en forêt, et ainsi pour les gestionnaires, de mieux répondre aux attentes sociétales.

Gérer

ventouxLe WWF, en partenariat avec l’Office National des Forêts et le syndicat mixte de gestion du Ventoux, et en collaboration avec AgroParisTech, a initié en 2011-13 le développement d’une méthodologie de mise en place d’un réseau d’îlots de sénescence.
Le réseau d’îlots de vieux bois est un outil nouveau pour conserver notamment la riche biodiversité cavicole et saproxylique dans une matrice de forêt exploitée.
Après avoir analysé la littérature, une méthodologie générique de mise en œuvre, organisée en 7 étapes, est proposée, de même que des outils pratiques.
Elle a été testée dans le Mont Ventoux.
Un scénario défini de façon participative conduit à un réseau d’îlots de sénescence fondé sur des indicateurs de naturalité (indigénat, maturité, ancienneté, connectivité), tout en ne négligeant ni une approche espèce, ni le manque à gagner économique, ni la sécurité du public. La surface des îlots est limitée à 3% (choix de l’ONF). La méthode ELECTRE est utilisée pour classer les 132 îlots, au regard du scénario élaboré. 74 îlots sont retenus pour le réseau. Les valeurs écologiques sont maximisées. Le manque à gagner est minimisé (66% des îlots retenus présentent un manque à gagner < 20 €/ha/an).
La révision de l’aménagement de la forêt domaniale du Ventouret en 2012 a permis la mise en place des quatre premiers îlots, dont un a été financé par Natura 2000. La méthode permet de bien évaluer et hiérarchiser l’intérêt de chaque îlot et de discuter la notion de réseau. Elle est disponible pour être confrontée à d’autres contextes écologiques plus variés.

Sensibilisation par l’effort in natura

Le Pandathlon est un challenge sportif et éco-solidaire qui s’est déroulé 3 années consécutives (2009-2011) au Mont Ventoux. Le défi sportif (1 600 m de dénivelé sur 27,5 km) permet de collecter de l’argent, qui contribue à la protection de la nature.ventoux

write my papers www.midnightpapers.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>