Pré-repérage

La phase de repérage est la première étape du travail de description et d’évaluation d’une forêt.
Différentes sources d’informations peuvent être utilisées.

Bibliographie et dires d’expert

Les informations naturalistes, historiques et forestières sont rassemblées de façon exhaustive. Elles orientent l’échantillonnage, notamment dans l’objectif de l’inventaire d’un territoire donné.

Cartes anciennes

Elles fournissent une précieuse information en ce qui concerne l’ancienneté de l’état boisé des forêts potentiellement intéressantes (carte de Cassini, Minutes des cartes de l’État-major, etc.).

Photographies aériennes

Anciennes (depuis 1945) comme récentes, elles permettent d’avoir une information sur la structure et la composition du peuplement et son évolution, notamment par l’observation de la conformation et de la densité des houppiers.

Autres données

La cartographie forestière de l’IGN offre une vision d’ensemble de la composition et de la structure des massifs forestiers (version V1). Elle ne peut être utilisée qu’aux grandes échelles (territoire, massif, forêt).
Les données topographiques, notamment l’accessibilité (pente, distance à une desserte) renseignent sur la pression potentielle d’exploitation.
En fonction du territoire sur lequel on travaille, il peut exister des données naturalistes utiles à analyser (banque de données naturalistes, cartographies de végétation, cartographies des habitats, listes d’espèces, etc.). De même, les naturalistes et forestiers connaissant le secteur possèdent une expertise essentielle au pré-repérage.
Toutes ces données permettent de dresser une première image de la forêt, et ainsi de d’estimer son intérêt potentiel. Although only 1 percent www.writemypaper4me.org/ of teachers were found ineffective on evaluation results released last year, fears of how tests in general will affect teachers’ evaluations over the long term persist