A C E F I N P R S

Sénescence

Phase du cycle de vie caractérisée par des phénomènes biologiques ou écologiques qui provoquent le ralentissement de l’activité catabolique (croissance de l’arbre, augmentation de la biomasse vivante) et l’accélération des processus anaboliques (augmentation de la part du bois mort et du nombre de microhabitats rares associés) préalables à la mort de l’individu (arbre) ou à la régénération de l’écosystème (forêt).
La phase de sénescence suit celle de la maturité. Elle arrive à un âge variable dépendant de la longévité de l’essence, des conditions écologiques et des perturbations. Elle apparaît le plus souvent après le dernier tiers de la vie potentielle de l’arbre, soit le plus souvent très au-delà de 200 ans et de l’âge d’exploitabilité défini par le forestier.

Sentiment de nature

Conscience plus ou moins claire que l’on a de la naturalité d’un écosystème. Le sentiment de nature est une des dimensions de l’appréciation de la nature par l’humain, au même titre par exemple que la beauté ou l’utilité. Il est déterminé à la fois par une dimension physique et sensible (sensations par les 5 sens, perceptions plus ou moins claires et objectives), mais également des dimensions intellectuelles (représentation, conscience de la réalité écologique) ou morale (éthique). Le sentiment de nature qu’un individu perçoit en un lieu traduit sa relation à la nature et son état.